1 Avr

Immobilier : les 5 étapes d’un achat dans l’ancien

Les 5 étapes : acheter un bien immobilier dans l'ancien

Suite à un article récent intitulé 9 conseils pour acheter un bien immobilier neuf à la Réunion, le blog d’Accès Immobilier vous partage les 5 étapes d’un achat dans l’ancien.

 

1) Visitez des biens immobiliers

Si vous envisagez d’investir dans un logement ancien, il faut inspecter tous les recoins pour éviter les mauvaises surprises.

Un  logement ancien est moins cher qu’un bien neuf. Le prix d’achat est de 15 à 20% moins élevé que le neuf, néanmoins votre bien nécessitera probablement de nombreux travaux, et il est aussi bon à savoir que les frais de notaires sont bien plus élevés, pareillement pour le coût d’entretien.

Soyez accompagné d’un professionnel (entrepreneur du bâtiment ou architecte) lors de vos visites dans le but de pouvoir évaluer l’importance des éventuels travaux qu’il faudra effectuer. Ils peuvent très vite faire grimper la note.

Si vous allez acquérir dans une copropriété, vous prendrez connaissance, avant même le compromis, des principaux éléments relatifs à la copropriété (dispositions instaurées par la loi ALUR).

 

2) Négociez le prix de vente

Lors de votre achat, il faut tenir compte de plusieurs critères : La situation géographique, La superficie, L’architecture du bâtiment, L’évolution possible des prix dans le temps (si vous voulez revendre).

Un des critères les plus déterminants sera sans doute le prix.  Aujourd’hui, vendeurs comme acquéreurs s’attendent tous (à quelques exceptions près) à une négociation du prix affiché. C’est dans l’air du temps, n’hésitez donc pas à faire une proposition écrite avec une date limite de validité.

Votre agent immobilier Accès vous accompagne et vous indiquera les possibilités de négociation.

 

3) Pensez aux garanties

Si le logement a moins de 10 ans, vous pouvez bénéficier de la garantie décennale qui engage le promoteur ou le constructeur à prendre en charge les réparations liées au sol ou au bâtiment sur une période de 10 ans.

 

4) Ciblez votre prêt immobilier

Il existe plusieurs sortes de prêts. Certains jouent le sur-mesure, tel que le prêt éco-PTZ, le prêt à l’accession sociale (PAS), le prêt conventionné (PC) ou d’autres comme l’épargne logement si vous en avez un.

Certains salariés des grandes entreprises, cotisent au comité interprofessionnel du logement (CIL) et permettant de contracter le prêt action logement (l’ancien 1% logement).

N’hésitez pas à rencontrer un courtier en prêts. Il se chargera à votre place de consulter plusieurs banques et pourra vous obtenir les meilleurs conditions tant en terme de prix que sur les à côtés. L’assurance de prêt n’est pas non plus à négliger puisqu’elle peut rapidement faire grimper le coût de votre prêt et qu’il existe des grandes différences de prix à ce niveau.

 

5) Emménagez, chez vous !

Vous avez la possibilité d’emménager environ 3 mois (parfois 4 si les démarches tardent un peu) après la signature de la promesse de vente, ce qui est un atout non négligeable par rapport à ceux qui doivent attendre la livraison d’une construction neuve.

Si vous êtes en copropriété, vous ne gagnerez la qualité de copropriétaire qu’au jour de la réception par le syndic de la notification de la vente par le notaire, soit quelques jours après.

 

Accès Immobilier vous accompagne dans votre acquisition d’un bien immobilier dans l’ancien  à la Réunion et vous conseille et vous accompagne en matière de copropriété, de réglementation, de négociation, …

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée